Lobbying à l’Assemblée : une parade réussie pour brouiller la transparence

Bonne nouvelle pour les groupes lobbyistes à l’assemblée nationale, mauvaise nouvelle pour les citoyens soucieux de connaître l’influence réelle de ces groupes … le volet de la loi Sapin 2 qui leur imposait une plus grande transparence  sur leurs activités dans la fabrication des lois a subi une transformation sous la pression des représentants du Medef 

ARTICLE :

Alors qu’un volet de la loi #SapinII prévoyait d’obliger les représentants d’intérêts à déclarer régulièrement et de manière détaillée leurs activités à l’Assemblée nationale dans un registre public, le décret d’application de cette mesure les autorise, au contraire, à rester particulièrement flous.

Bonne nouvelle pour les 343 groupes déclarés comme #lobbyistes au sein de l’#Assembléenationale. Pour les citoyens soucieux de connaître leur influence réelle sur la fabrication des #lois, il faudra repasser. Voté en novembre 2016, le volet de la loi Sapin II qui imposait une plus grande transparence sur les activités de lobbying à l’Assemblée nationale a subi une transformation des plus étonnante sous la pression de représentants du #Medef, qui, dans un document interne consulté par Mediapart, s’estiment tranquillisés sur le fait que le décret d’application ait été “amélioré sur un certain nombre de points”. Ils peuvent, semble-t-il, dormir à nouveau sur leurs deux oreilles. Lobby, ce n’est pas un gros mot. Ce qu’il faut, c’est qu‘ils ne l’emportent pas sur l’intérêt général”, estime Catherine Lemorton (PS), spécialiste du renvoi de cadeaux de la part de #lobbys et rare députée à régler avec son indemnité les repas et nuits d’hôtel des congrès pour témoigner de son indépendance. La parution de ce décret d’applicationtrès en deçà des attentes” n’a pas non plus enchanté #TransparencyInternational, qui attendait bien plus “au regard de la loi et des débats législatifs”. “Évidemment, c’est décevant”, confie Elsa Foucraut, responsable du plaidoyer au sein de l’association.

 

lire sur lelanceur.fr

publié le 18 mai 2017

Découvrez d'autres articles :

Laisser un message