Que peut faire la commission européenne face à l’alliance Bayer-Monsanto ?

La phénoménale commissaire européenne à la concurrence Margrethe Vestager vient d’annoncer l’ouverture d’une « enquête approfondie » sur le projet d’acquisition de Monsanto par Bayer (pour 60 milliards d’euros ) qui permettrait au mastodonte de maîtriser 24,5% de la production mondiale des pesticides et 30% du marché mondial des semences.

ARTICLE :

L’exécutif européen joue la montre sur le projet de rachat du numéro un des semences et OGM par le numéro deux des pesticides en annonçant l’ouverture d’une “enquête approfondie”.

La commissaire européenne à la concurrence, Margrethe Vestager, vient de nouveau de signer un joli coup politique. Après avoir forgé sa réputation en prononçant une amende historique de 2,42 milliards d’euros à Google pour “abus de position dominante”, la dame de fer danoise vient d’annoncer l’ouverture d’une “enquête approfondie” sur le projet d’acquisition de la firme américaine Monsanto par la société allemande Bayer. Les mots sont particulièrement bien choisis. En réalité, il s’agit du passage à la “phase II”, celle des négociations, qui concernerait plus de 90% des dossiers de rachat une fois que ces derniers sont notifiés au gendarme européen de la concurrence.

Septembre 2016. Les titres de presse sur l’acquisition de l’américain Monsanto par le groupe allemand Bayer pour 60 milliards d’euros entraînent une véritable levée de boucliers. En devenant une même entité, Bayer et Monsanto pourraient maîtriser 24,5% de la production mondiale de pesticides et 30% du marché des semences sur la planète. S’ils n’étaient pas immédiatement attendus sur ce dossier, les grands chefs de l’hexagone sortent de leurs cuisines pour dénoncer “l’invasion de l’agrochimie dans nos assiettes”. Le chef de l’Élysée, Guillaume Gomez, le chef Thierry Marx, le sommelier Antoine Petrus et deux cents autres professionnels de la restauration signent alors une lettre ouverte.

 

lire la suite sur lelanceur.fr – publié le 30 août 2017

Découvrez d'autres articles :

Laisser un message