Philippe Toulouse , l’agaçant militant séducteur des foules

Le Phare dunkerquois / Journal des Flandres – Quand il prend la parole, c’est bien souvent pour ne plus la lâcher. Militer aux côtés de Philippe Toulouse, à la CGT ou dans les rangs du Parti socialiste, c’est bien souvent accepter de travailler dans l’ombre.
Le personnage n’a rien d’impressionnant physiquement, mais il attire les projecteurs presque naturellement. Nombreux sont ceux qui l’admirent et lui font confiance pour cela. Tout aussi nombreux sont ceux qui rêvent de lui clouer le bec … Pas du genre à faire dans la dentelle, Philippe Toulouse n’inspire pas la demi-mesure. Les avis de ceux qui le connaissent sont on ne peut plus tranchés à son propos. Le syndicaliste énerve. Le militant PS agace. Il séduit aussi. Il faut dire que l’homme est bien installé dans le paysage dunkerquois. Bien informé aussi. Suffisamment pour appuyer là où ça fait mal.
A l’origine de la création de la maraude (service de l’AAE allant de jour comme de nuit au devant des SDF), Philippe Toulouse s’est progressivement aménagé une tribune publique et un carnet d’adresses médiatiques impressionnant. Comment ? En dénonçant tout d’abord les conditions de vie des sans-abri sur le Dunkerquois, puis en embrayant avec les manifestations du comité des privés d’emploi CGT. Le carré des indigents à Dunkerque ? C’est lui. L’ouverture par la Communauté urbaine d’un local grand froid permanent en période hivernale ? C’est aussi à cause (ou grâce) à lui. La maison-relais de l’AAE, mise en service avec l’aide de Dany Boon ? C’est encore lui. « Philippe Toulouse est un agitateur. Vous l’écoutez trop », avait déclaré feu Henri Loorius à la presse locale lors de la mise en service du local grand froid et au lendemain de la parution d’un article dans Libération après le décès d’un SDF à Dunkerque. Philippe Toulouse a en effet ceci d’énervant qu’il est capable de court-circuiter n’importe quel plan de com’ pour apparaître dans les colonnes des publications locales ou nationales…

Lire la suite sur lepharedunkerquois.fr.

Découvrez d'autres articles :

Laisser un message