«Ils m’ont fait comprendre qu’il ne fallait pas parler»

lire l’article ICI

CÉLINE BOUSSIÉ venait d’être embauchée dans un établissement pour enfants handicapés, dans le Gers. C’était en 2008. Elle a tout de suite compris : «Des choses n’allaient pas. Des enfants étaient enfermés la nuit dans des cages en verre de 3 m², sans poignée. Comme au zoo. Bourrés de médicaments.»

Découvrez d'autres articles :