Votations du 25 septembre: les journalistes s'alarment d'une loi qui met en danger la protection des sources | Passeur d'alertes

Votations du 25 septembre: les journalistes s’alarment d’une loi qui met en danger la protection des sources

SUISSE. SERVICES SECRETS – La loi sur le renseignement, présentée au vote du peuple le 25 septembre prochain, est un danger pour le métier de journalisme. Selon les syndicats, le texte ne garantirait plus la protection des sources.

 Les #journalistes, représentés par impressum, le syndicat suisse des mass media (SSM) et syndicom, rejettent la #loisurlerenseignement, soumise au peuple le 25 septembre. La branche estime que le texte met en danger la #protectiondessources. Elle invite le Parlement à revoir sa proposition en ce sens.

La protection des sources permet aux journalistes de porter à la connaissance du public des sujets inédits et dignes d’#intérêtpublic qui, sans ce rempart, resteraient cachés, expliquent les trois organisations professionnelles et syndicats mercredi dans un communiqué commun.

Avec la nouvelle loi, les journalistes craignent que la fonction propre à la profession de « chien de garde de la démocratie » ne soit plus assurée. Les informateurs ou #lanceursdalerte comptent sur la #confidentialité absolue dans leurs contacts avec les journalistes, poursuit le communiqué.

 

Garanties insuffisantes

Si la branche salue les réserves en faveur de personnes soumises au secret professionnel, dont les journalistes, prévues dans la loi proposée, elle estime qu’elles ne suffisent pas à garantir l’anonymat aux lanceurs d’alerte. Elle demande ainsi que le projet de loi soit révisé de manière à ce qu’il respecte explicitement la protection des sources.

Habituellement neutre, impressum a décidé de se positionner à titre exceptionnel sur un objet de votation, précise encore le communiqué.

 

lire sur arcinfo.ch

le 7 septembre 2016

Découvrez d'autres articles :

Laisser un message