Dreux : 11 médecins urgentistes démissionnent pour dénoncer leurs conditions de travail

Au centre hospitalier Victor-Jousselin de Dreux, 11 médecins urgentistes ont présenté leur démission collective le 18 janvier dernier pour dénoncer des conditions de travail insupportables. Manque de lits, de personnels et afflux des patients, c’est l’asphyxie pour les urgences. Des démissions qui prendront effet le 1er octobre, le temps pour la direction d’agir.

ARTICLE :

Onze médecins #urgentistes du centre hospitalier #VictorJousselin de #Dreux ont décidé de présenter une #démissioncollective, pour dénoncer leurs conditions de travail.

Ils ont décidé de frapper fort. Onze médecins urgentistes du centre hospitalier Victor-Jousselin de Dreux ont présenté une démission collective. Manque de lits, manque de personnels et afflux de patients, ils dénoncent ainsi leurs conditions de travail. Leur démission sera effective le 1er octobre prochain, le temps pour la direction d’agir.

Un quotidien devenu insupportable

Le Dr Anastasia Dessena fait partie des démissionnaires. Entre les trois collègues qui sont partis le mois dernier et l’épidémie de grippe qui asphyxie les urgences, son quotidien est devenu très difficile à vivre. Elle a donc signé la lettre de démission collective.

On a des patients qui restent sur les brancards 20 heures, même une mamie de 97 ans

Dr Anastasia Dessena, urgentiste

 

 

lir sur francetvinfo.fr

publié le 18 janvier 2017

Découvrez d'autres articles :

Laisser un message