Le service dermatologie du CHU de Besançon mis en cause par plusieurs patients

Plusieurs dizaines de patients du CHU de Besançon dénoncent leur prise en charge en dermatologie et dénoncent des dysfonctionnements internes graves impactant les soins. Traitements stoppés net sans explications, tensions internes, harcèlement, plusieurs patients ont saisi l’IGAS. L’ARS a commandité un rapport, le compte rendu est attendu fin mars.

ARTICLE :

Plusieurs #patients se plaignent d’avoir été mal pris en charge au service de #dermatologie du #CHUdeBesançon. Ils font, semble-t-il, les frais de tensions internes au service. Plusieurs de ces malades ont décidé de saisir l#’IGAS, l’inspection générale des affaires sociales.

Guerre d’ego ? Règlement de comptes ? #Harcèlement ?

Plusieurs dizaines de patients du CHU Jean Minjoz de Besançon dénoncent leur prise en charge en dermatologie. Le service est quasiment fermé depuis octobre 2015, suite à la démission de son chef de service, le professeur #PhilippeHumbert. Professeur qui exerce toujours, mais qui n’a donc plus la fonction de chef. Les patients ne comprennent pas pourquoi leurs traitements ont été stoppés net, parfois sans aucune explication. Ils ont le sentiment de faire les frais de #tensionsinternes au sein de l’#hôpital. Plusieurs de ces malades ont décidé de saisir l’IGAS, l’inspection générale des affaires sociales, ils se sont plaints également à la direction du CHU de Besançon.

Découvrez d'autres articles :

Laisser un message