La crise en dermatologie : « ça suffit »

La direction du CHRU porte plainte pour diffamation contre le Pr Philippe Humbert face à ses accusations « graves et infondées » contre le service de dermatologie. Il n’y a aucune plainte de patient liée à des prises en charge inadaptées.

« Ça suffit de prendre en otage la population, de jeter le discrédit sur les professionnels de santé, de parler de machination et pratiques douteuses. Le CHRU ne mérite pas d’être traîné dans la boue, il est digne de la confiance de la population. » Chantal Carroger, directrice générale du CHRU de Besançon, est visiblement décidée à clore définitivement l’affaire du service de dermatologie. D’une part, le CHRU va porter plainte pour diffamation contre le Pr Philippe Humbert. D’autre part, ce dernier devra répondre d’infractions au code de la déontologie médicale devant le conseil de l’ordre régional des médecins saisi par l’Agence régionale de santé.

Entourée du Pr Samuel Limat, président de la commission médicale d’établissement, et du Pr Thierry Moulin, doyen et directeur de l’UFR de médecine, Chantal Carroger a donné un ton solennel aux conclusions de l’inspection de l’ARS sur la pratique médicale, l’organisation et le fonctionnement au sein de la dermatologie : « La mission n’a pas relevé de faits justifiant les graves accusations du Pr Humbert à l’égard des pratiques de ses confrères, ces accusations doivent cesser. » (…)

 

Lire la suite sur estrepublicain.fr (article de Yves ANDRIKIAN).

Découvrez d'autres articles :

Laisser un message