L’ONU déclenche une épidémie de choléra en Haïti – Pr Renaud Piarroux – interview intégrale

Renaud Piarroux, spécialiste des maladies infectieuses et professeur de Parasitologie à l’hôpital de la Timone (Marseille), mondialement reconnu pour son expertise du choléra, a révélé que les casques bleus népalais envoyés en Haïti en 2010 par l’ONU dans le cadre de la Minustha, Mission des Nations-Unies pour la Stabilisation en Haïti, sont à l’origine de la plus grave épidémie de choléra qui a eu lieu dans le monde durant ces vingt dernières années. L’ONU n’a jamais pris ses responsabilités quant à cette épidémie faisant même tout son possible pour dissimuler son implication, quitte à maquiller les cartes. Six ans plus tard, en octobre 2016, alors que l’épidémie n’est toujours pas enrayée, le cyclone Matthew traverse les Caraïbes, dévaste le sud d’Haïti avant de finir sur les côtes américaines. Sur l’île, le bilan fait état de 546 morts et de 1 million 400 mille sinistrés. Très rapidement, une campagne de vaccination orchestrée par l’ONU et d’importantes organisations est annoncée pour « protéger les populations » d’une éventuelle flambée du choléra … mais une campagne de vaccination partielle reposant sur des données falsifiées, ne respectant pas le protocole, quasi inutile, voire dangereuse. Une protection illusoire, au risque de perdre sur le terrain l’immunité acquise par les mesures d’hygiènes enseignées, et nécessaires pour lutter contre la transmission de la maladie.

Découvrez d'autres articles :

Laisser un message